Huawei OS: la firme dépose son nouveau système d’exploitation en Europe

Hongmeng huawei os

Huawei continue d’essayer de s’émanciper de Google. Le groupe chinois a ainsi lancé les démarches pour l’enregistrement de son système d’exploitation maison, Hongmeng, devant l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI). Ces demandes concernent pour le moment l’Europe ainsi que 9 autres pays, dont le Canada et la Nouvelle-Zélande. C’est Reuters qui a repéré les démarches le 14 juin tandis qu’Andrew Williamson, vice-président en charge des affaires publiques et de la communication, assure que l’OS est en phase de test en Chine. Cette nouvelle étape confirme l’ambition du chinois de se relancer après l’embargo américain sur ses produits, déclaré le 19 mai dernier.

Huawei a pris les devants

« Nous sommes ravis de faire partie de la famille Android, mais Hongmeng est en phase de test, principalement en Chine », assure Andrew Williamson,

Hongmeng le nouveau du nouveau système d’exploitation de Huawei

lors d’un entretien accordé à Reuters. Le nom de Hongmeng a ainsi été déposé devant l’Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle et neuf autres pays (Thaïlande, Mexique, Corée du Sud, Australie, Philipines, Canada, Nouvelle-Zélande, Suisse, Cambodge). Il est intéressant de noter que les premières demandes d’enregistrement pour la Corée du Sud et l’Europe datent du 14 mai, deux jours avant l’annonce des sanctions américaines. Une nouvelle preuve que Huawei avance ses cartes depuis quelque temps. À noter que certains analystes estiment que l’OS en question pourrait être utilisé dès la fin d’année 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici